Le constat

ImpressionS’il existe aujourd’hui un consensus à propos des différents projets de réforme et de modernisation de notre système de santé, c’est bien autour d’une utilisation accrue des technologies numériques. Ces dernières sont en effet non seulement reconnues comme un facteur d’amélioration de la qualité et de l’efficience des soins mais encore comme un élément de réponse aux nouveaux défis qui se font jour. Démographie médicale, vieillissement de la population et dépendance, réforme de l’hôpital, accès aux soins, financement de l’assurance maladie, médecine génomique et personnalisée … Il n’est en effet pas un enjeu de santé publique qui ne trouve au moins un élément de réponse dans le développement de solutions numériques adaptées. Ces dernières, toujours plus nombreuses et plus performantes, trouvent leurs applications dans des domaines de plus en plus variés : télédiagnostic et télémédecine, imagerie médicale, gestion du parcours de soin, réseaux sociaux, formation et information médicale, etc.

Cependant, et en dépit du bel enthousiasme qu’elles suscitent, notamment auprès de la classe politique, force est de constater que leur mise en œuvre est le plus souvent, au mieux chaotique et au pire désastreuse, comme si une mauvaise fée se penchait systématiquement sur le berceau des initiatives dans ce domaine, qu’elles soient  publiques ou privées. Faut-il ici rappeler les difficultés du DMP, pourtant présenté en 2004 comme une priorité absolue par le ministre de la santé de l’époque ? Ou celles liées à la mise en œuvre des projets de systèmes d’information hospitaliers, qui se révèlent trop souvent de véritables gouffres financiers, tant pour les hôpitaux que pour les prestataires choisis pour les déployer ?

Face à ce constat, et afin d’imaginer et de proposer des solutions constructives et durables, des industriels, des représentants d’associations de patients, de professionnels de santé, et du monde académique,tous désireux de voir se développer le numérique en santé, ont décidé de se fédérer au sein du Collectif Santé Numérique.